Se loger lorsqu’on est étudiant apparaît comme un exercice moins aisé. Le budget demeure serré et les offres de logement sont parfois coûteuses. Découvrez nos solutions en quelques points clés.

Signer un contrat de location auprès de l’habitant

En louant l’appartement d’un habitant, vous aurez accès à certaines pièces meublées telles que les chambres, la cuisine, la salle de bains et parfois le salon. Aussi, vous serez exempté du paiement des frais annexes dont la taxe d’habitation ou encore l’Internet. Toutefois, le manque d’intimité et de liberté pourrait constituer les inconvénients principaux de la location d’une chambre auprès d’un habitant.

La classique colocation

Opter pour la colocation est une solution qui vous permet de réduire au maximum les frais liés à la location d’une habitation. Cependant, trouver les colocataires adaptés à son rythme de vie reste un objectif qui n’est toujours pas facile à atteindre. Nous vous conseillons de vous rendre sur Internet pour consulter les différentes plateformes dédiées à cet effet.

Négocier un logement vacant

Choisir pour une habitation vacante peut sembler étrange, mais retenez que cette option est bien différente du squat de maisons délabrées. Il s’agit d’une solution bien en essor dans certains pays comme l’Angleterre ou les Pays-Bas. Elle peut être idéale pour les étudiants en raison des tarifs attractifs que proposent les propriétaires (soit 200 euros environ pour une chambre).