Coupe du monde Qatar: La FIFA accusée ?

football

Amnesty International pointe du doigt les « responsabilités » de la FIFA dans les violations des droits humains au Qatar. Dans cet article, nous abordons le sujet.

La FIFA aurait mal fonctionné

Dans un nouveau rapport accablant, Amnesty International a accusé la FIFA d’être responsable des violations généralisées des droits de l’homme au Qatar. Le rapport, intitulé « The Case Against FIFA », décrit les nombreuses façons dont l’organisation de football n’a pas protégé les droits des travailleurs migrants au Qatar. Cela va de la négligence à faire respecter les normes de travail à la contribution active à l’exploitation des travailleurs.

Les fondements du rapport sur la FIFA

Le rapport est basé sur des entretiens avec plus de 200 travailleurs migrants du Népal, d’Inde, du Pakistan et du Bangladesh. Ces travailleurs ont fait état de problèmes généralisés, notamment le travail forcé, le non-paiement des salaires et des conditions de travail dangereuses. Dans certains cas, des travailleurs ont même été tués au travail.

Les recommandations pour la FIFA

Amnesty International demande à la FIFA de faire davantage pour protéger les droits des travailleurs au Qatar. L’organisation demande également à la FIFA d’indemniser les familles des travailleurs qui ont été tués ou blessés alors qu’ils travaillaient sur des projets liés à la Coupe du monde.

À quelques mois de la Coupe du monde, il est clair qu’il reste beaucoup à faire pour améliorer les conditions de vie des travailleurs migrants au Qatar.

Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Klaush Schwab
Klaush Schwab
Klaus Schwab est un ingénieur et économiste allemand né le 30 mars 1938 à Ravensbourg en Allemagne. Il fonde en 1971 le Symposium européen du management1, organisé à Davos en Suisse, qui devient en 1987 le Forum économique mondial2.
Être informé des dernières actus