Un fonds en euros constitue un appui d’investissement relatif particulièrement aux contrats de capitalisation et d’assurance-vie. Il est destiné aux épargnants qui souhaitent sécuriser leur investissement ou qui projettent un placement à moyen terme.

Une baisse évolutive du rendement des fonds en euros

Ces 15 dernières années, les rendements des fonds en euros ont connu une baisse. Cela s’explique par la baisse des taux obligataires qui constituent la majeure partie des rémunérations. Les supports en fonds euros, ont une bonne cote auprès des Français, avec 72 % des cotisations des contrats d’assurance-vie.

Avec cette érosion des rendements, leur assurance vie constitue une menace pour leur investissement. Des produits tels que les emprunts d’État et les obligations d’entreprises privées souffrent alors de cette décroissance. Si des mesures ne sont pas alors prises, les rendements de beaucoup d’épargnants pourraient être nuls, ce qui sonnerait alors la fin des fonds euros.

Un renouvellement nécessaire

Avec les fonds euros, le rendement sans risque vit une véritable révolution. Les épargnants doivent alors accepter ce niveau d’évolution de risques de leurs placements. Du côté des assureurs, ils doivent mettre en avant une certaine pédagogie et souplesse afin de s’adapter à cette mort annoncée des fonds euros. Le changement des comportements d’épargne demandera du temps. Les assureurs pourront en profiter pour faire évoluer leur offre existante.