La Sacem fait ses premiers pas dans les NFT

person holding sticky note

La Sacem fait ses premiers pas dans les NFT. La Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique (SACEM) a annoncé aujourd’hui son intention de lancer une plateforme d’échange de NFT (non-fungible token). Cette plateforme permettra aux artistes et auteurs de vendre des œuvres numériques uniques et sécurisées, tout en bénéficiant d’une meilleure protection de leurs droits d’auteur.

La Sacem s’implique dans les NFT.

 

 

La Sacem, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, a fait ses premiers pas dans le monde des NFT (non-fungible tokens) avec la création d’une œuvre numérique originale intitulée « Musique ». Cette œuvre a été créée par le compositeur français Jean-Michel Jarre et est disponible à la vente sur la plateforme d’enchères NFT OpenSea.

 

La Sacem a décidé de s’impliquer dans les NFT car elle considère que cette technologie peut offrir de nouvelles opportunités aux auteurs-compositeurs et aux éditeurs de musique. En effet, les NFT permettent de créer des œuvres numériques uniques qui peuvent être vendues à des collectionneurs ou des investisseurs. De plus, les auteurs-compositeurs et les éditeurs peuvent garder le contrôle de leurs œuvres et être rémunérés directement pour leur travail.

 

La Sacem est convaincue que les NFT représentent une nouvelle opportunité pour les auteurs-compositeurs et les éditeurs de musique de monétiser leur travail et de bénéficier d’une meilleure reconnaissance. Elle espère que d’autres artistes suivront son exemple et se lanceront dans la création d’œuvres numériques uniques à vendre sur les plateformes d’enchères NFT.

La Sacem et les NFT, une nouvelle collaboration.

 

 

La Sacem, la Société des Auteurs Compositeurs et Editeurs de Musique, a annoncé sa première collaboration avec les NFT (non-fungible tokens). Cette nouvelle collaboration permettra aux artistes de la Sacem de vendre leurs œuvres sous forme de NFT.

 

Les NFT sont des jetons numériques uniques qui peuvent être utilisés pour représenter des biens numériques tels que des images, des vidéos, des audio ou même des jeux. Les NFT sont stockés dans une blockchain, ce qui leur confère une certaine immuabilité et traçabilité. De plus, les NFT peuvent être facilement transférés et négociés entre les différents utilisateurs.

 

Cette collaboration permettra aux artistes de la Sacem de vendre directement leurs œuvres aux acheteurs, sans avoir à passer par une plateforme tierce. Les artistes pourront également choisir le prix auquel ils souhaitent vendre leurs œuvres, et les acheteurs pourront facilement trouver et acheter les œuvres qu’ils convoitent.

 

Cette collaboration est une excellente nouvelle pour les artistes de la Sacem, qui pourront désormais bénéficier d’un revenu supplémentaire en vendant leurs œuvres sous forme de NFT. De plus, cette collaboration permettra également aux artistes de mieux contrôler la commercialisation de leurs œuvres, et de bénéficier d’une plus grande visibilité auprès des acheteurs potentiels.

La Sacem soutient les artistes avec les NFT.

 

 

La Sacem, Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique, a annoncé son intention de soutenir les artistes qui créent des œuvres numériques à l’aide de la technologie des NFT (non-fungible tokens). Cela signifie que les auteurs et compositeurs seront rémunérés pour leurs œuvres sous forme de tokens NFT, qui sont des jetons uniques et non échangeables. Les NFT offrent aux artistes une plus grande flexibilité et une meilleure maîtrise de leur travail, ce qui est particulièrement important pour les auteurs et compositeurs. La Sacem soutiendra également les plateformes qui permettent aux artistes de vendre leurs œuvres numériques.

La Sacem et les NFT, une nouvelle façon de soutenir les artistes.

 

 

La Sacem, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, a fait ses premiers pas dans le monde des NFT (non-fungible tokens). Cette nouvelle façon de soutenir les artistes permettra aux auteurs et compositeurs de recevoir des paiements en fonction de l’engagement des fans avec leur musique.

ALLER PLUS AVANT JEUNE PADAWAN?  NFT Rugby : la LNR sélectionne Bamg Sports et LegendaryPlays

 

Les NFT sont des jetons numériques qui peuvent être utilisés pour représenter tout type de contenu numérique, y compris les chansons, les images et les vidéos. Ils sont généralement achetés et vendus sur des plateformes en ligne spécialisées.

 

Sacem est la première organisation à lancer un service de paiement en NFT pour ses membres. Le service, baptisé « Creator’s Rights », permettra aux artistes de recevoir des paiements en fonction de l’engagement de leurs fans avec leur musique. Les artistes pourront choisir de recevoir un pourcentage du prix de vente de chaque NFT acheté par un fan, ou bien un paiement forfaitaire pour chaque NFT vendu.

 

Sacem prévoit également de lancer un programme de subventions pour aider les artistes à se lancer dans la création de contenu NFT. Le programme permettra aux artistes de recevoir jusqu’à 5 000 euros pour couvrir les coûts de production de leur contenu NFT.

 

Sacem compte plusieurs milliers d’auteurs et compositeurs parmi ses membres, dont certains des plus grands noms de la musique française. La société espère que son entrée dans le monde des NFT encouragera davantage d’artistes à exploiter cette nouvelle technologie pour monétiser leur travail.

La Sacem et les NFT, comment ça marche ?

 

 

La Sacem, Société des Auteurs Compositeurs et Editeurs de Musique, a fait ses premiers pas dans le monde des NFT (non-fungible tokens). La Sacem est une société française dont le rôle est de collecter et de redistribuer les droits d’auteur aux artistes et aux ayants-droit. Elle compte plus de 130 000 membres, dont de nombreux artistes célèbres.

 

Les NFT sont des jetons numériques qui représentent des biens ou des services uniques et ne peuvent donc pas être échangés contre un autre bien ou service. Les NFT peuvent prendre diverses formes, comme des images, des vidéos, des sons ou même des œuvres d’art. Ils sont généralement stockés sur une blockchain, ce qui leur confère une certaine immunité contre la falsification.

 

La Sacem a lancé son propre NFT appelé « Artists Rights Token » (ART). L’objectif de cet NFT est de permettre aux artistes de percevoir directement les droits d’auteur liés à leur travail, sans passer par les intermédiaires habituels. Les artistes pourront créer leurs propres NFT en utilisant l’ART comme base. Ils pourront ensuite vendre ces NFT sur une plateforme dédiée ou les utiliser pour créer des œuvres interactives.

 

Les bénéfices générés par la vente des NFT seront reversés directement aux artistes, grâce à un système de smart contracts. Les smart contracts sont des programmes informatiques qui exécutent automatiquement les contrats signés entre les parties. En d’autres termes, si vous vendez un NFT pour 10 euros, ces 10 euros seront automatiquement transférés sur votre compte bancaire.

 

L’ART n’est pas la seule initiative de la Sacem en matière de NFT. La société a également lancé un fonds d’investissement spécialisé dans les NFT, appelé « Creative Blockchain Ventures » (CBV). Ce fonds permettra aux artistes et aux créateurs de bénéficier du savoir-faire et du réseau de la Sacem pour lancer leur propre projet lié aux NFT.

 

La Sacem est donc bien décidée à se positionner en tant que leader dans le domaine des NFT. Cette initiative permettra aux artistes de bénéficier directement des droits d’auteur liés à leur travail, tout en simplifiant la collecte et la redistribution des royalties.

ALLER PLUS AVANT JEUNE PADAWAN?  La SEC enquête sur les NFT Bored Ape, ApeCoin perd 8%

La Sacem, la société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, a annoncé son intention de lancer sa propre plateforme de NFT (non-fungible token). Cette plateforme permettra aux artistes de vendre des œuvres numériques uniques, tels que des clips vidéo, des enregistrements audio, des images et des œuvres d’art numérique. La Sacem prévoit également de lancer une plateforme de marché secondaire pour les NFT, où les collectionneurs pourront acheter et vendre des œuvres d’art numérique.

FAQ

 

 

1. Qu’est-ce que la Sacem ?

 

 

La Sacem est une société civile de gestion des droits d’auteur, fondée en 1829. Elle est chargée de la collecte et de la gestion des droits d’auteur, notamment des œuvres musicales. Elle gère également les droits d’auteur pour les œuvres audiovisuelles, les œuvres littéraires et les œuvres dramatiques.

 

2. Qu’est-ce que les NFT ?

 

 

Les NFT (non fungible token) sont des jetons cryptographiques qui représentent des actifs numériques uniques. Contrairement aux crypto-monnaies comme le Bitcoin, qui sont toutes interchangeable entre elles, chaque NFT est unique et ne peut donc pas être échangé contre un autre NFT.

 

3. La Sacem fait-elle ses premiers pas dans les NFT ?

 

 

Oui, la Sacem a lancé son premier jeton NFT en mars 2021. baptisé « Musical Rights », ce jeton permet aux auteurs de musique de céder ou de vendre leurs droits d’auteur directement aux fans et aux acheteurs potentiels, sans passer par une plateforme de streaming ou de téléchargement.

 

4. Comment fonctionne le jeton « Musical Rights » ?

 

 

Le jeton « Musical Rights » est basé sur la technologie blockchain Ethereum. Il permet aux auteurs de musique de définir le prix et les conditions de vente de leurs droits d’auteur, et de recevoir directement le paiement des acheteurs. Les auteurs peuvent également choisir de reverser une partie ou la totalité des revenus générés par la vente de leurs droits d’auteur à des organismes de bienfaisance de leur choix.

 

5. La Sacem compte-t-elle lancer d’autres jetons NFT à l’avenir ?

 

 

La Sacem a annoncé qu’elle prévoyait de lancer d’autres jetons NFT dans les prochains mois, notamment des jetons destinés aux auteurs et compositeurs de musique classique et contemporaine.

Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Klaush Schwab
Klaush Schwab
Klaus Schwab est un ingénieur et économiste allemand né le 30 mars 1938 à Ravensbourg en Allemagne. Il fonde en 1971 le Symposium européen du management1, organisé à Davos en Suisse, qui devient en 1987 le Forum économique mondial2.
Être informé des dernières actus