Pour parvenir à emprunter des fonds sur les marchés financiers, les organismes privés et les collectivités publiques utilisent des titres de créances négociables : les obligations. Voici l’essentiel à retenir sur ces titres.

Obligation : qu’est-ce que c’est ?

Une obligation est un contrat établi entre un émetteur et des détenteurs successifs du titre. Il s’agit en réalité d’une valeur mobilière qui constitue une créance sur son émetteur. Cette dette financière est émise dans une devise donnée. En souscrivant à ces titres, vous prêtez de l’argent à l’organisme émetteur. Il peut s’agir des entreprises privées, une entreprise du secteur publique ou un état. En retour, vous aurez droit à un intérêt annuel dénommé coupon.

Quelle est la durée de vie d’une obligation ?

La durée de vie d’une obligation est définie dans les termes du contrat. Elle peut s’étendre sur des décennies ou sur quelques mois. Certaines peuvent durer une éternité. Si la durée est importante, il y a de fortes chances que le remboursement de la dette ne soit pas effectué. Dans ce cas, le taux d’intérêt est assez considérable.

Quel est le taux d’intérêt d’une obligation ?

Le taux d’intérêt peut être fixe ou variable durant toute la durée de vie de ce titre. Dans d’autres cas, il peut passer de variable à fixe ou de fixe à variable. Le taux variable est fortement influencé par l’évolution des taux du marché. Ainsi, il existe plusieurs types d’obligations : les obligations à taux fixe, les obligations zéro coupon, les obligations indexées, les obligations convertibles et les obligations perpétuelles.