Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:8.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:107%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

La Price Earnings Ratio (PER) ou le ratio cours sur bénéfices permet d’évaluer la cherté d’une action. On l’utilise généralement pour valoriser une entreprise. Vous en saurez plus sur cet indicateur boursier dans cet article.

Comment se présente le ratio boursier ?

Le PER désigne un indicateur utilisé en analyse boursière. Il permet d’estimer la valeur d’un titre par rapport aux titres de sociétés des secteurs comparables. En réalité, plus le ratio est faible, plus l’action est vue comme bon marché. Toutefois, le caractère sous-évalué ou surhaussé d’une capitalisation ne peut être analysé que par rapport à d’autres entreprises similaires et par rapport à l’indice de performance du marché.

Pour une entreprise, le ratio boursier équivaut au rapport entre sa valeur en bourse et ses bénéfices. Cet indicateur est utilisé aussi bien par l’actionnaire débutant que par le financier expérimenté.

Quel est le fonctionnement du PER ?

Généralement, on calcule le ratio cours sur bénéfices en prenant les données du dernier exercice annuel d’une société. Toutefois, certains analystes boursiers utilisent les données trimestrielles. Dans ce cas, on parle de PER glissant. Lorsque les données anticipées sont fondées sur les prévisions de bénéfices, on parle de PER projeté. De façon pratique, on divise le prix actuel de l’action par le bénéfice par action d’une société.

Le ratio peut donc être perçu comme un indice de cherté de l’action. Il doit être utilisé pour comparer des entreprises du même secteur. Ainsi, plus l’action est faible, plus elle a des chances de monter. Dans la même logique, lorsque deux sociétés concurrentes ont des indicateurs différents, mais une croissance comparable, on peut dire que l’une des entreprises est surévaluée ou que l’autre est sous-estimée.