Généralement, pour vérifier l’état financier d’une entreprise, on procède à la comparaison des fonds propres et ceux de l’endettement. Le ratio dettes sur EBITDA est cet élément qui permet d’analyser l’état financier d’une entreprise.

Zoom sur l’EBITDA

Mis en place par Wall Street, l’EBITDA est très recherché dans la communauté financière. Elle cherche à révéler le côté positif d’une entreprise en négligeant les points financiers dérangeant. Selon l’EBITDA, ces éléments financiers occultés devraient disparaître avec le temps.

Toutefois, cette conception n’est pas partagée par tous les chefs d’entreprise. Certains expliquent que l’EBITDA est un système mis en place pour rendre la manipulation comptable beaucoup plus facile. En effet, il fait croire que l’entreprise se porte bien même si ce n’est pas le cas.

Qu’entend-on par Ratio dette sur EBITDA ?

Le Ratio Dettes Financières sur EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization) est un calcul qui permet de déterminer la capacité d’une entreprise à régler ses dettes. Cela se fait sur la base de son excédent brut d’exploitation qui est encore appelé EBITDA. En effet, ce ratio présente les années nécessaires suffisantes pour qu’une entreprise puisse être acquittée de ses dettes. Il tient compte de l’argent généré par l’activité de cette dernière.

Le ratio dettes financières est un élément important qui permet également de déterminer la capacité de prêt d’une PME. Les institutions bancaires qui demandent des prises de sûreté sur des actifs utilisent le ratio. Si le résultat du calcul de ce ratio est élevé, l’entreprise se retrouve donc dans une situation plutôt dangereuse.