Appelée « Return on Equity » (ROE) en anglais, la rentabilité des capitaux propres est un concept qui est utilisé en économie depuis de nombreuses années. Voici ce qu’il faut savoir sur cette grandeur.

Rentabilité des capitaux propres : qu’est-ce que c’est ?

La rentabilité des capitaux propres (RCP) est une notion économique qui reste très contestée. Elle indique en pourcentage le rapport entre le résultat net et les fonds propres qui ont été investis par les actionnaires ou les associées d’une entreprise. Ainsi, pour trouver sa valeur, il faut simplement diviser le résultat net par les fonds propres.

Le but de ce ratio est de déterminer la capacité d’une entreprise à faire des profits en se basant sur ses propres fonds. Cette capacité ne tient compte d’aucune autre source de financement.

Rentabilité des capitaux propres : les enjeux

La rentabilité des capitaux propres est une valeur qui permet de comparer la profitabilité de deux ou plusieurs entreprises évoluant dans le même secteur. Cependant, il est assez facile pour les entreprises de doper leur RCP. Pour le faire, il suffit par exemple de réduire les capitaux propres injectés par les actionnaires ou les associés de la boîte.

Ceux-ci peuvent être remplacés par des dettes. Ainsi, la RCP seule ne suffit pas pour juger de la profitabilité d’une entreprise. Plusieurs autres facteurs doivent être pris en compte. Par ailleurs, le calcul de la rentabilité des capitaux propres n’inclut pas les risques ce qui constitue un point faible important. Dans le même temps, la RCP est sujette à un effet de levier. En effet, une hausse de l’endettement implique généralement un accroissement de la rentabilité des capitaux propres.