Aujourd’hui, la plupart des grandes entreprises ont recours aux actionnaires. Ces derniers contribuent à la croissance des entreprises en renforçant leurs capitales. Le retour sur investissement des actionnaires dépend du nombre d’actions qu’ils possèdent ainsi que du niveau de croissance de l’entreprise. Comment détermine-t-on le taux de distribution des dividendes ?

Taux de distribution : qu'est-ce que c'est ?

Le taux de distribution est le quota de bénéfice que verse une entreprise à ses actionnaires sous forme de dividendes. Il est calculé sur douze mois et représente la politique d’une compagnie envers ses actionnaires.

À en croire certains analystes, le taux de distribution des dividendes représente un indicateur qui traduit des avoirs futurs des entreprises. Il peut également refléter de l’efficacité des marchés internationaux dans une projection de 5 ans. Si ce taux est élevé, les dividendes des actionnaires seront plus importants. Par contre, s’il est faible cela voudra simplement dire que l’entreprise priorise les mises de fonds productifs.

Ainsi les entreprises en phase de croissance auront en général, un taux de distribution insignifiant (moins de 5 %) tandis qu’une société mature peut avoir un taux de distribution allant jusqu’à 50 %. Mais selon les analystes, un taux de distribution mesuré ne doit pas excéder 60 %.

Comment calcul-t-on le taux de distribution des dividendes ?

Le calcul du taux de distribution est très simple. On peut le faire de deux différentes manières. La première possibilité consiste à faire le rapport entre les dividendes et les bénéfices nets fixés. La seconde option est celle qui est la plus utilisée. Elle revient à faire le rapport entre les dividendes annuels par action et les bénéfices par action.