Un ancien Bleu avoue : « Si c’était à refaire, je ne jouerais jamais pour la France »

France

Quand il était encore jeune, Thierry Henry rêvait de jouer pour la France. Il avait des posters de Zinedine Zidane sur ses murs et ne voulait rien de plus que de porter le maillot bleu. Mais aujourd’hui, dans une récente interview, il a déclaré que si c’était à refaire, il ne jouerait jamais pour la France. Pourquoi ? À cause du racisme qui sévit dans la culture du football français.

Un aveu inattendu sur l’équipe de foot de France

Henry n’est qu’un des nombreux joueurs de couleur qui ont été victimes de racisme en jouant pour la France. Qu’il s’agisse d’insultes raciales proférées par des adversaires ou des supporters ou qu’on leur dise qu’ils n’ont pas leur place dans l’équipe, ces joueurs ont tout affronté. Et cela ne se limite pas au terrain de football : ils ont également été victimes de racisme en dehors du terrain, dans leur vie quotidienne.

Il est temps pour la France de faire face à son problème de racisme et d’agir. Ces joueurs méritent mieux, tout comme le pays dans son ensemble. Si la France veut être une société réellement inclusive, elle doit commencer par s’assurer que chacun se sente bienvenu et en sécurité, quelle que soit la couleur de sa peau.

Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Klaush Schwab
Klaush Schwab
Klaus Schwab est un ingénieur et économiste allemand né le 30 mars 1938 à Ravensbourg en Allemagne. Il fonde en 1971 le Symposium européen du management1, organisé à Davos en Suisse, qui devient en 1987 le Forum économique mondial2.
Être informé des dernières actus